Inhalation de corps étranger
Inhalation
de 1 an à 3 ans
Mémoriser Je vous recommande l'article "Accident domestique, l’inhalation d’un corps étranger" sur le site mpedia.fr

Accident domestique, l’inhalation d’un corps étranger

L’inhalation (pénétration dans les voies respiratoires) de corps étranger (CE) chez l’enfant est le type même de l’urgence. On en dénombre près de 700 cas par an en France. Elle touche notamment les enfants en dessous de 4 ans. Il existe plusieurs types d’accident avec les corps étrangers et chacun nécessite une conduite à tenir différente, il est donc important de savoir les différencier correctement.

Qu’est-ce que l’inhalation ?

L’inhalation consiste en la pénétration brutale, fortuite et accidentelle d’un corps étranger de petite taille ou long et effilé, qui, suite à une inspiration violente, a réussi à traverser les cordes vocales et se retrouve dans la trachée et très rapidement dans une bronche principale.

Avant 4 ans, cet accident arrive le plus souvent avec des corps végétaux, des graines (75% des cas). On pense principalement aux cacahuètes (40%), mais ce peuvent être aussi des pistaches, noix, noisettes, amandes qui se fragmentent en tous petits morceaux dans la bouche de l’enfant. Il peut s’agir aussi de corps étrangers métalliques ou plastiques, issus d’objets ou de jouets (nez de peluche, perles, œil de poupée, capuchon de stylo…).

L’inhalation se produit au cours d’un apéritif, d’un repas ou d’un jeu, sous l’effet d’un état de surprise (chute, choc, cris violents à proximité, aboiements…).

Quels sont les signes ?

L’inhalation est un évènement qui arrive de manière soudaine chez un enfant qui n’a pas de problème de santé en particulier.

C’est le syndrome de pénétration typique, avec une toux immédiate, violente, prolongée. L’enfant est agité et son visage prend une coloration bleutée (cyanose).

Malgré la toux, qui peut durer quelques dizaines de secondes ou quelques minutes, le corps étranger qui est dans la trachée ne peut être expulsé spontanément, le mouvement très rapide des cordes vocales s’y oppose. Du fait de sa taille, le corps étranger va poursuivre sa descente dans les voies bronchiques.

Il arrive parfois que personne ne se rende compte de l’accident. L’enfant est seul, quand l’inhalation se produit, ou du fait de la relative brièveté de l’accès de toux, les parents pensent que l’enfant « a avalé de travers » et oublient l’incident.

Dans ce cas des signes broncho-pulmonaires vont apparaître dans les 15 jours qui suivent, faisant évoquer une bronchiolite, une bronchite bactérienne fébrile, une toux spasmodique… Seule une radiographie pulmonaire évoquera le diagnostic, voire une fibroscopie.

Comment réagir ?

Il ne faut surtout rien faire dans l’immédiat, car s’il tousse, c’est qu’il respire. Malgré la durée de la toux, elle s’avère improductive. Le corps étranger va donc continuer sa descente dans les voies respiratoires, avant de se bloquer dans une bronche intermédiaire. La toux cesse alors, l’enfant respire à nouveau normalement et rosit…

Il faut cependant l’emmener calmement aux urgences ORL les plus proches, désignées par le 15, sans l’allonger, pour ne pas risquer de mobiliser le corps étranger, insuffisamment bloqué. Les médecins procèderont à l’ablation du CE par fibroaspiration ou trachéobronchoscopie sous anesthésie générale.

A savoir

Le type de corps étrangers dont traite cet article n’a rien à voir avec le très gros corps étranger (alimentaire ou non).

En effet, celui-ci va complètement obstruer le fond de la gorge, recouvrir la glotte (larynx) et entraîner une asphyxie immédiate avec arrêt respiratoire, cyanose intense, immobilité de l’enfant, qui a la bouche ouverte. Il n’y a, dans ce cas, jamais de toux.

C’est uniquement dans cette situation, car l’arrêt respiratoire va entraîner en 2 à 3 minutes un arrêt cardiaque, qu’il faut violemment taper dans le dos à plat main (méthode de Mofenson), et en cas d’échec de cette frappe répétée 5 fois, effectuer la méthode de Heimlich. Il s’agit d’une compression abdominale à répéter 5 fois également : une tierce personne place un poing fermé au-dessus du nombril et sous les côtes de la victime, place son autre main par-dessus le poing et effectue des tractions vers elle et vers le haut.

Il existe en France une formation appelée PSC « Prévention et secours civiques de niveau 1 ». Toute personne de plus de 10 ans peut la faire ; elle dure une dizaine d’heures. Elle permet d’apprendre comment réagir dans les situations décrites dans cet article et dans d’autres circonstances comme les accidents domestiques. La Croix Rouge fait partie des organismes formateurs.

Vous avez aimé cet article ?

Aidez mpedia à continuer d'exister et à rester indépendant en faisant un don. Nous avons besoin de vous !

Haut de page
Experts
Article publié le 19/12/2014 Mis à jour le 01/06/2016
Mémoriser Je vous recommande l'article "Accident domestique, l’inhalation d’un corps étranger" sur le site mpedia.fr