L'adoption...

Mémoriser Je vous recommande l'article "Le coin lecture du Docteur Mahé Guibert" sur le site mpedia.fr
Sommaire de l'article

Le coin lecture du Docteur Mahé Guibert

Voici une sélection d’albums sur l’adoption que j’avais réalisée pour le séminaire AFPA de Jacques Romieu à Toulouse en septembre 2013. Vous y trouverez des fictions transposées chez l’animal, des histoires réelles, des récits d’adoptions souvent témoignages de parents. Comme d’habitude je n’ai sélectionné que le meilleur, laissant de coté ce qui m’a semblé trop frontal, trop plat, trop ouvertement pédagogique pour faire la part belle à la délicatesse, à la poésie et à l’émotion.

Suggestions...

  • La naissance de Célestine, Gabrielle Vincent - Casterman mai 2007 :

Où comment Ernest a trouvé Célestine dans une poubelle, l‘a recueillie et adoptée. Le trait de Gabrielle Vincent est inimitable : la couleur sépia, le style croquis donnent une authenticité et une grande délicatesse aux illustrations. Il y a peu de texte pour laisser la place aux émotions. 

  • Les questions de Célestine, Gabrielle Vincent - Casterman Réédition oct 2013 :

Célestine a grandi et arrive le jour des questions…  d’où je viens ? Célestine hésite, ne sait comment s’y prendre, craint de bousculer Ernest… de son coté Ernest pressent très vite la gravité du moment et profite des tergiversations de Célestine pour  se préparer, gagner du temps… il craint d’être maladroit, de la blesser. Rien n’est dit tout est suggéré dans un texte sobre et pudique. C’est subtil, délicat, pétri de sensibilité et d’émotions: du grand art.

  • Une maman pour Choco, Keiko Kasza - Ecole des loisirs sept 1996 :

Choco est un petit oiseau tout seul qui cherche une maman. Quand il va demander à  la girafe, au pingouin ou au morse de devenir sa maman il sera éconduit avec plus ou moins de délicatesse. Il se met alors à pleurer de détresse et c’est maman Ourse qui va lui offrir le réconfort attendu et deviendra sa maman par le choix de Choco… c’est assez simple et direct mais ça peut fonctionner notamment avec les plus jeunes.

  • Jujube, Anne Wilsdorf - Ecole des loisirs, mars 2001 :

On est plongé dans la forêt tropicale et l’on suit Farafina à la recherche des plus belles fleurs de jujubiers pour l’anniversaire de sa maman…quand elle découvre un bébé abandonné… voilà un beau cadeau… La maman de Farafina a déjà 9 enfants alors le bébé sera confié à la tante Drosera qui n’a pas d’enfants… c’est sans compter sur la force de persuasion de tous les frères er sœurs de Farafina… une adoption portée par la volonté des enfants.

  • La poupée chaussette, Isabelle Bonameau - Ecole des loisirs mars 1999 :

Pour l'anniversaire de Noémie, Alfred a tricoté une poupée mais il est déçu du résultat et la jette sur le sable…et c’est ainsi qu’Alfred découvre un bébé mouette orphelin. Alfred recueille Paolo et décide de l’offrir à Noémie. Elle sera sa maman et lui son papa. C’est très simple mais comme Choco la transposition chez l'animal et le récit fiction permettent que cela fonctionne.

  • Bili-Bili, Rémi Stefani, Chih-Yuan Chen - Duculot janv. 2005 :

Tout commence par un œuf perdu qui s'échoue dans le nid d'un canard. A l'éclosion un drôle de canard en sort : c'est Bili-Bili un bébé crocodile. Tout se passera pour le mieux pour ce petit crocodile au milieu de sa famille canard jusqu'au jour où Bili Bili rencontre trois méchants crocodiles... Bili-Bili est décontenancé. Est-il un canard, un crocodile ou un crococanard? Sur le thème de l'appartenance à deux cultures. 

  • Les deux mamans de Petirou, Jean vital de Monléon, Rébecca Dautremer - Hachette, oct. 2001 :

Une histoire d’adoption chez les kangourous. Petirou, bébé kangourou, s’étonne de la différence de couleur entre ses parents et lui. Alors Maman kangourou lui explique : la poche de sa première Maman trop pleine et la sienne si vide, et toute la place libre dans son cœur... 

  • Fanfan, Marie Sellier, Iris Fossier - Edition courtes et longues, janv.2012 :

Un bébé éléphant, adopté par une famille d'autruches, qui se sent autruche jusqu'au bout de sa trompe...jusqu'au jour où le marabout fait une remarque : "Tiens un petit éléphant ?" Un éléphant qu'est ce que c'est que ça? demande fanfan. Et le voilà parti à la recherche de cet animal pour comprendre... et lorsque enfin il rencontrera une famille d'éléphants... Il se sentira encore plus autruche !! Très esthétique, format original.

  • La lettre à Maïté, Manuela de Tervarent, Emmanuèle Sandron, Charley Case - Grandir, déc. 2010 :

Le récit d’une adoption internationale en chine. C’est la maman qui raconte. Le texte est très poétique, très épuré. Le livre débute en France avant le grand voyage vers la chine et se termine au retour de toute la famille. On y évoque le projet d’adoption construit en famille, le voyage, la rencontre, la découverte de la chine et le retour. C’est très bien illustré : dessins et photos se répondent avec intelligence et esthétique. 

  • Anika Le jour où la famille s’est agrandie, Sabine Cotte - Rue du monde, mars 2006 :

Là aussi il s’agit du récit d’une adoption internationale. Le texte est rédigé sous la forme d’un journal depuis le départ de toute la famille pour l’Inde, jusqu’au retour en Europe. Le récit est plus évènementiel et moins poétique mais il est bien mené, il témoigne de la vie sur place, dans les rues de la capitale et à l’orphelinat.

  • Les deux anniversaires d’Ariane,  Jee-Yung, Yan Nascimbene Chan Ok - Flammarion, juin 2009 :

Au commencement il y a Ariane qui fête son anniversaire à l’école et qui explique à sa maîtresse et à ses copains dubitatifs qu’elle a deux anniversaires. A la manière d’un conte on découvre en alternance l’histoire d’une petite fille abandonnée qui vit dans un orphelinat au pays des matins calmes et celle d’un couple sans enfants dans un autre pays, lointain, « qui cherchait un bébé à aimer… » . Le récit se termine à l’aéroport où arrive l’enfant et où elle découvre ses parents, qui font de cette date son deuxième anniversaire. Les illustrations sont représentatives de l’art coréen. C’est bien écrit, fin, et délicat. 

  • Une mère et une maman, Catherine Cahard, Emilie Camatte - Dadoclem janv. 2011 :

Encore un récit d’adoption internationale. L’histoire est celle de la maman, que l’on imagine jeune et candide et qui se retrouve enceinte sans l’avoir désiré, seule et rejetée par sa famille.  On accompagne cette jeune femme dans sa détresse matérielle et morale, dans sa décision d’abandon. Puis l’on suit l’enfant, le temps de l’orphelinat et enfin l’adoption par un couple venu de loin. La maman adoptive reprend le récit jusqu’au voyage qui la ramène avec l’enfant dans son nouveau pays. La dernière image évoque la maman biologique « là- bas, dans le champ  vert, la tache rouge d’un sari… ». Tout est raconté avec une infinie délicatesse, une très grande pudeur et beaucoup de poésie. Les illustrations sont très colorées, leur graphisme inspiré de l’art indien. 

Experts
Article publié le 19/11/2014 Mis à jour le 19/11/2014
Mémoriser Je vous recommande l'article "Le coin lecture du Docteur Mahé Guibert" sur le site mpedia.fr