Cantines qu’en penser ?
Cantine
6 ans
Mémoriser Je vous recommande l'article "Les repas à la cantine, au self : une question d’équilibre alimentaire et de convivialité" sur le site mpedia.fr

Les repas à la cantine, au self : une question d’équilibre alimentaire et de convivialité

2 enfants sur 3 mangent* à la cantine au moins une fois par semaine durant leur scolarité. Savez-vous ce que votre enfant mange le midi ? En quelle quantité ? Composez-vous le repas du soir en fonction du repas du midi? Quand l'un a mangé des légumes et l'autre des féculents, que fait-on ?

Importance du repas du midi

Le repas du midi est essentiel d’un point de vue nutritionnel pour le bon développement d’un enfant :

  • selon les dernières recommandations, le déjeuner doit apporter environ 30% des AEQT (Apports Energétiques Quotidiens Totaux) du régime alimentaire quotidien d'un enfant.
  • Et chaque jour, un enfant devrait consommer des féculents** à tous les repas, 5 portions de fruits et légumes, 3 produits laitiers, 1 à 2 portions de viande, œuf ou poissons et un peu de matières grasses.

Autant de recommandations que les cantines scolaires s'attachent à suivre mais ce n'est pas si simple.

Cantine ou restauration scolaire : un service surveillé et règlementé

Dans les écoles primaires, la restauration scolaire dépend de la commune, c’est elle qui fixe les règles d’accessibilité. Pour le collège c’est le département qui est responsable et la région pour le lycée. Ce sont ces mêmes collectivités qui fixent les tarifs. Il existe des aides pour financer ce service.

La cantine n’est pas un service obligatoire à l’école primaire, mais lorsqu’elle existe, elle doit respecter les règles nationales également valables dans les collèges et lycées :

  • un temps de repas de 30 minutes au moins,
  • une variété dans les menus,
  • des portions adaptées à l’âge des enfants/adolescents.

A tout âge, un repas doit se composer d’un plat principal, d’une garniture, d’un produit laitier et au choix d’une entrée et/ou un dessert. L’eau et le pain doivent être à disposition et sans restriction alors que le sel et les assaisonnements ne sont pas en libre accès. L’ensemble de ces règles est fixé par le GEMRCN (Groupement d’Etude des Marchés en Restauration Collective et  Nutrition).

Les cantines doivent veiller à apporter une qualité nutritionnelle et sanitaire irréprochable. A ce titre les inspecteurs des services vétérinaires et de la DGCCRF (Services de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes) sont mandatés pour contrôler la qualité des aliments servis dans la restauration collective.

La préparation des repas tout comme l’élaboration des menus différent selon les établissements. Ils peuvent faire appel à des prestataires extérieurs ou non et demander aux associations de parents d’élèves de participer au choix des menus. En tant que parents vous devez avoir accès aux menus de votre enfant pour pouvoir composer votre menu du soir et équilibrer les apports sur la journée.

Outre la cantine du midi (à l’exception des internes qui prennent aussi le petit déjeuner et le dîner), il n’existe normalement aucune collation dans le milieu scolaire. Si vous souhaitez que votre enfant ait un goûter pour sa récréation, il en est de votre responsabilité de le lui fournir. Mais il est actuellement recommandé de respecter un rythme de 4 repas / jour ce qui exclut le goûter du matin ; le goûter de 16 heures fait partie de ces 4 repas.

J’hésite à inscrire mon enfant à la cantine

Choisir d’inscrire son enfant à la cantine c’est aussi faire confiance à l’école pour lui procurer les apports nutritionnels dont il a besoin. Si vous êtes inquièt(e), renseignez-vous le plus tôt possible sur la cantine de son établissement : qui élabore les menus, qui cuisine, comment sont donnés les repas…quelle est la provenance des aliments. Autant d’informations qui pourront vous rassurer et vous permettre de laisser votre enfant à la cantine sereinement. Certaines écoles peuvent même vous laisser tester vous-même la cantine ; meilleur moyen de se rendre compte de la quantité, qualité, variété apportée.

De plus, la cantine, n’est pas seulement un lieu de repas, elle permet aux enfants de créer des liens de socialisation. Manger avec les copains c’est aussi partager un moment ensemble hors de la classe, se découvrir autrement, parler de sujets divers et variés… Et, avant comme après, il y a la récréation pour se dépenser et jouer !

Enfin, c’est aussi un repas différent de ceux de la maison, qui lui permettra de découvrir de nouveaux plats voire de nouveaux aliments. La cantine peut l’aider à développer son goût et à gouter certains aliments  refusés jusqu’alors à la maison, pour faire comme les copains. … L'école peut jouer un rôle initiateur dans l'éveil à de nouveaux goûts.

Mon enfant n’aime pas la cantine, que faire ?

Si votre enfant dit « ne pas aimer la cantine », essayez de comprendre exactement ce qu’il n’aime pas. Est-il impressionné par le bruit ? A-t-il vécu une mauvaise expérience ? Est-ce la nourriture qu’il n’apprécie pas ? A-t-il peur d’être forcé ? A-t-il peur de certains aliments (langue de bœuf, foie de veau, etc.) ?

Parlez avec lui et montrez-lui que vous prenez en compte ce qu’il ressent. Essayez de trouver ensemble des solutions. Pour cela, n’hésitez pas à vous appuyer sur le personnel de l’établissement. Si vous travaillez et que vous ne pouvez pas faire autrement, ne vous culpabilisez pas, au contraire expliquez-lui pourquoi il doit manger à l’école, et insistez sur les bons côtés de la cantine !

Zoom sur
Mon enfant a des allergies alimentaires ou une alimentation adaptée pour des raisons médicales

Aujourd’hui il existe un dispositif officiel mis en place à la rentrée pour permettre à des enfants qui nécessitent une alimentation adaptée (allergie, alimentation sans sel, intolérance au gluten, diabète…) d’être accueillis dans les meilleures conditions à la cantine. Le PAI (Projet d’Accueil Individualisé) est un protocole établi entre les parents et les services de l’établissement (instituteur, professeur(s), personnel de cantine, infirmière…) avec l’aide du médecin de l’enfant dès la rentrée. Il doit être demandé par les parents le plus tôt possible. Si une alimentation adaptée ne peut être assurée par l’école, les parents ont la possibilité de fournir un panier repas sous leur responsabilité.

Vous avez aimé cet article ?

Aidez mpedia à continuer d'exister et à rester indépendant en faisant un don. Nous avons besoin de vous !

Haut de page
Mémoriser Je vous recommande l'article "Les repas à la cantine, au self : une question d’équilibre alimentaire et de convivialité" sur le site mpedia.fr

Définitions :

Le terme de "féculents" fait référence aux glucides complexes (autrefois appelés sucres lents). Il en existe 2 types : - les céréales : pain, semoule, riz, tapioca, polenta, etc. - les féculents proprement dits : pommes de terre et légumes secs (lentilles, haricots secs, pois chiches, fèves, pois cassés, etc.)