> Petit Enfant > Alimentation > Les laits pour bébé > Le choix des laits de croissance
Le choix des laits de croissance
Biberon 3 ans
de 1 an à 3 ans
Mémoriser Je vous recommande l'article "Les laits de croissance : pourquoi, pour qui ?" sur le site mpedia.fr

Les laits de croissance : pourquoi, pour qui ?

Entre 1 et 3 ans, l’alimentation de l’enfant est complètement diversifiée. Néanmoins l’apport lacté reste essentiel et, en dehors des rares cas d’allaitement maternel poursuivi à cet âge, il est important de choisir le lait qui sera le plus adapté, car l’enfant a encore des besoins spécifiques que les aliments autres que le lait ne couvrent que partiellement.

Lait de croissance

Le lait de croissance est recommandé pour contribuer aux besoins nutritionnels spécifiques de l’enfant de 1 à 3 ans, afin de pallier les éventuels déficits, ou excès, en rapport avec la diversification alimentaire. Spécialement conçu pour répondre aux besoins nutritionnels, le lait de croissance apporte, en complément d’une alimentation diversifiée, la juste dose en nutriments nécessaire au développement harmonieux du jeune enfant.

Pourquoi un lait de croissance ?

Les laits de croissance, proposés à partir de 10-12 mois et jusqu’à 3 ans ont plusieurs caractéristiques essentielles, ce qui doit les faire préférer au lait de vache.

  • Le lait de croissance apporte du fer en quantité adaptée aux apports nutritionnels conseillés chez les moins de 3 ans. Il en contient environ 25 fois plus que le lait de vache. La carence en fer est la plus fréquente des carences nutritionnelles dans les pays industrialisés. Elle touche 20 à 30 % des enfants au cours des 3 premières années de vie. Elle peut être responsable d’une moindre résistance aux infections d’un retard des acquisitions cognitives, voire d’un retard de croissance et, à l’extrême, d’une anémie.
  • Le lait de croissance apporte des quantités de protéines plus adaptées aux apports nutritionnels conseillés chez les moins de 3 ans. Il contient beaucoup moins de protéines que le lait de vache. Les enfants ont tendance à manger trop de protéines. Or, un apport excessif en protéines pourrait majorer le risque ultérieur de surpoids et d’obésité. De plus, l’excès de protéines peut entraîner une surcharge rénale chez le petit enfant dont le métabolisme est en cours de développement.
  • La croissance et le développement rapides d’un enfant de 1 à 3 ans exigent des apports supérieurs en lipides (matières grasses) et acides gras essentiels, du fait d’une dépense énergétique particulièrement élevée par rapport au poids corporel, et parce qu’ils représentent des éléments essentiels pour le développement du cerveau. Ainsi, chez l’enfant en bas âge, la part qu’occupent les lipides dans l’alimentation doit atteindre 45 % de l‘apport énergétique total contre 30 % seulement chez l’adulte. Le lait de croissance apporte aussi des acides gras essentiels, alors que le lait de vache contient peu d’omégas 6 et pratiquement pas d’omégas 3. A noter que dans le lait demi écrémé, la quantité de matières grasses est divisée par deux.
  • Le lait de croissance apporte nettement moins de sels minéraux et en particulier deux fois moins de sel.
  • Comme tout lait infantile, le lait de croissance est enrichi en vitamine D.

A éviter

Les boissons végétales (amande, noisette, avoine, châtaigne, soja) ou les laits d'origine animale, autre que bovine (chèvre, brebis, jument, ânesse) ne sont pas conformes à la réglementation des laits destinés aux enfants de moins de 3 ans. Entre 1 et 3 ans, vous devez éviter de les utiliser à la place du lait de croissance. En effet, leur utilisation a toutes chances d’entraîner des carences en acides gras essentiels, en calcium et en vitamines, à un moment important du développement de l’enfant. 

Questions de parents :

A savoir

Il existe des laits de croissance sous forme liquide ou en poudre : ceux-ci sont habituellement sans sucre et ne sont pas parfumés à la vanille.

L’utilisation d’un lait de croissance à la place du lait de vache entier n’entraine qu’un surcoût limité : 0,30 à 0,50 euros par jour.

Si vous n’utilisez pas de lait de croissance, surtout ne proposez pas de lait demi-écrémé, mais du lait entier afin d'assurer l'apport nutritionnel adapté. En effet, à cet âge il n'est pas question de réduire la quantité de lipides pour votre enfant.

Haut de page
Experts
Article publié le 04/02/2014 Mis à jour le 04/07/2014
Sources

Drs Jean-Pierre Chouraqui,  Georges Thiébault et Alain Bocquet, pédiatres

Comité de nutrition de la Société française de pédiatrie. Lait de vache ou lait de croissance : quel lait recommander pour les enfants en bas âge (1-3 ans) ? Archives de Pédiatrie ;18(4) : 355-358. Doi : 10.1016/j.arcped.2010.12.023

Chouraqui J.-P. Préparations pour nourrissons, de suite et pour enfants en bas âge : O Goulet, M Vidailhet, D Turck, coordinateurs. Alimentation de l'enfant en situation normale et pathologique. 2ème édition, Doin éditeurs, Paris. 2012 : 137-49.

Mouterde O. Le choix d’un lait artificiel. Médecine & Enfance ; avril 2010 : p2 – 5.

Site internet de l’AFPA sur les laits infantiles.

Mémoriser Je vous recommande l'article "Les laits de croissance : pourquoi, pour qui ?" sur le site mpedia.fr