> Bébé > Au quotidien > Sommeil et pleurs > Troubles de l’endormissement
Troubles de l’endormissement
Endormissement
de Nouveau-Né à 12 mois
Mémoriser Je vous recommande l'article "Faire dormir bébé, comment faire avec un enfant qui a du mal à s'endormir" sur le site mpedia.fr

Faire dormir bébé, comment faire avec un enfant qui a du mal à s'endormir

Votre enfant ne dort pas sans interruption pendant ses premiers mois, vous avez dû le constater ! Il se réveille parfois la nuit, il a du mal à s’endormir… Ces petits troubles nocturnes ont plusieurs explications.

Le sommeil, ça s’apprend

  • Pendant les premiers mois

Deux à trois mois sont nécessaires à votre bébé pour mettre en place un rythme de sommeil. Les rythmes veille-sommeil se mettent progressivement en place et c’est tout à fait normal. Il n’y a pas d’inquiétude à avoir si votre enfant se réveille plusieurs fois pendant la nuit, ces éveils sont normaux. De plus votre bébé ne fait pas encore la différence entre la nuit et le jour.

Autour de trois mois, votre bébé commence à réguler son sommeil, mais il faut parfois attendre jusqu’à l’âge de 6-7 mois pour qu’il dorme sans vous réveiller la nuit. Au cours des trois premiers mois, son sommeil est agité, interrompu par de fréquents éveils, mais  attendez qu’il soit bien éveillé avant de le prendre dans vos bras. Cette période est parfois difficile, les premières semaines sont fatigantes mais c’est normal. Pas d’inquiétude, une période de maturation cérébrale est nécessaire à votre bébé pour apprendre à dormir tranquillement. Il a besoin de grandir encore un peu. Tâchez de vous reposer le plus possible quand vous en avez l’occasion, et quand il dort…

  • A partir de 9 mois

A partir de 9 mois, l’origine des troubles du sommeil est différente. En effet, le sommeil est un moyen d’expression pour votre enfant, c’est un langage qui lui permet d’exprimer ses peurs, ses malaises. Assurez-vous tout d’abord que les troubles du sommeil de votre enfant sont réguliers. Est-ce qu’il s’agit de troubles d’endormissement ou de réveils au milieu de la nuit ?  Sont-ils isolés ? Pour parler de troubles sévères du sommeil, il faut compter plusieurs réveils prolongés par semaine. Si votre enfant se réveille fréquemment, ces troubles peuvent accompagner des étapes importantes de son développement qui mobilisent son esprit et le maintiennent éveillé. C’est le cas de l’acquisition de la marche, de la mise en place d’un nouveau mode de garde, de changements de rythme dus à un déménagement ou des vacances, étapes importantes qui alimentent les rêves de votre bébé. Les troubles du sommeil de votre enfant peuvent aussi être la manifestation d’une incompréhension, d’une inquiétude de votre bébé qui ressent des difficultés relationnelles dans votre couple, dans votre famille. Rassurez-le, apaisez le pour éloigner ses angoisses. Le rituel du coucher est un moment privilégié à ne pas rater afin d’aider votre bébé à s’apaiser. Ne faites pas l’impasse sur la sieste, veillez à ce qu’il soit tranquille dans sa chambre...

Il ne sait pas s’endormir seul

  • Votre bébé ne sait pas s’endormir seul.

Le conditionnement anormal à l’endormissement est le trouble du sommeil le plus fréquent du jeune enfant : il ne s’endort pas dans sa chambre ; il est incapable de s’endormir sans biberon ou sans être allaité, sans être bercé, sans être promené en voiture ou couché contre ses parents, sans leur présence jusqu’à l’endormissement. Le sommeil avant minuit est généralement très stable mais des éveils répétés surviennent à partir de minuit. Le problème n’est pas celui des éveils, qui sont normaux puisque l’on se réveille normalement à chaque changement de cycle, mais réside dans l’incapacité de l’enfant à se rendormir seul, sans l’aide de ses parents.

  • Que pouvez-vous faire ?

Apprenez-lui à s’endormir progressivement seul. Après le rituel du coucher, quitter la chambre de votre bébé avant qu’il ne soit endormi.

Le biberon du soir ne doit pas être associé à l’endormissement. Il devra être pris en dehors de la chambre, en dehors du lit. Si des alimentations nocturnes persistent, diminuer progressivement la quantité des biberons de 20 ml en 20 ml. Mais un bébé de plus de 6 mois en bonne santé n’a plus besoin d’être alimenté la nuit. Si vous l’allaitez ceci est moins vrai : il y a des bébés allaités qui ont besoin de téter la nuit même au delà de 6 mois et le fait de donner le sein la nuit facilite l’endormissement de la maman après les tétées pour des raisons hormonales.  

Les troubles d’origine digestive

Le reflux gastro-œsophagien (RGO) est très fréquemment évoqué chez les nourrissons de moins de six mois, mais les véritables RGO provoquant des troubles du sommeil sont certainement beaucoup plus rares qu’on ne l’imagine. Le plus souvent, le RGO entraîne avant tout des régurgitations. Mais des douleurs peuvent parfois empêcher votre bébé de dormir. Essayez de faire des pauses au milieu des tétées pour limiter la quantité d’air absorbée par votre enfant, éviter les couches ou les vêtements trop serrés qui compriment l’estomac de votre enfant. Enfin couchez votre bébé sur le dos et voyez avec le médecin de votre enfant pour épaissir le lait s’il est nourri au biberon, et pour une éventuelle prescription.

L’allergie aux protéines du lait de vache (APLV) peut également entraîner des troubles du sommeil, mais également des signes très variés comme des régurgitations, des signes respiratoires ou de l’eczéma. Si une APLV est évoquée, il s’agit alors de vous référer au médecin de votre enfant qui vous indiquera la démarche à suivre pour confirmer le diagnostic et mettre en place une alimentation adaptée.

Quel traitement peut-on proposer ?

Outre des tisanes ou un traitement homéopathique, il n’existe pas de médicament pour le sommeil. Face à un trouble du sommeil, il est conseillé de consulter le médecin de votre enfant afin qu’il vous aide à réorganiser les rythmes veille-sommeil et les phases de l’endormissement. Il vous aidera également à comprendre les difficultés de votre enfant même si il n’existe pas de solution miracle pour trouver le sommeil.

Questions de parents :

 

Haut de page
Experts
Article publié le 21/08/2013 Mis à jour le 31/05/2016
Sources

Interview de Marie-Josèphe Challamel , pédiatre, spécialiste du sommeil

American academy of pediatrics. Caring for your baby and young child: birth to age 5, Bantam Books. 2004. 752 pages

L’enfant et son sommeil, Hélène De Leersnyder, pédiatre, consultation de sommeil, hôpital Necker-Enfants Malades, Paris

Mémoriser Je vous recommande l'article "Faire dormir bébé, comment faire avec un enfant qui a du mal à s'endormir" sur le site mpedia.fr