> Bébé > Eveil et Développement > Développement psycho-moteur > Développement psychomoteur : 0 - 3 mois
Développement psychomoteur : 0 - 3...
Développement 0-3 mois
de 0 mois à 3 mois
Mémoriser Je vous recommande l'article "Le développement psychomoteur des enfants de la naissance à 3 mois" sur le site mpedia.fr

Le développement psychomoteur des enfants de la naissance à 3 mois

Suivre le développement de son bébé amène à se poser bon nombre de questions : est-ce qu'il se développe normalement ? Que faire pour l'accompagner au mieux ? Quels sont les repères concernant l'évolution psychomotrice de votre enfant ?

Qu'est-ce que le développement psychomoteur ?

Le développement psychomoteur combine le développement psychique (intellectuel, comportemental, sensoriel, affectif) de l'enfant et son développement moteur (posture, motricité, coordination). Il est nécessaire de surveiller que chaque phase d'acquisition s'effectue correctement tout en gardant à l'esprit  que ces étapes sont données à titre indicatif : chaque enfant est unique et évolue selon un rythme qui lui est propre.

Premier mois : le réflexe prime

A la naissance, le cerveau du nouveau-né n'est pas encore à maturité. L'hérédité, l'environnement, la qualité des relations de l'enfant avec son entourage… sont autant d'éléments qui vont conditionner son développement. La maturation neurologique s'effectuera d'autant mieux que le bébé évoluera dans un milieu stimulant et sécurisant. A défaut d'échanges avec son environnement et son entourage, son développement psychomoteur sera retardé.

Au cours du 1er mois, votre bébé distingue les contrastes. Il est sensible aux sons et reconnaît votre odeur quand vous le tenez contre vous. Il commence à « accrocher » et fixer son regard. Ses capacités de communication sont fonction de l’état de veille : maximales en éveil calme, entre deux repas et en dehors des moments d’endormissement.

Il ne tient pas sa tête.

Ses mouvements sont, le plus souvent, reflexes et involontaires. En particulier :

  • la marche automatique : si vous soutenez votre enfant debout sur une surface plane, il détend ses jambes et enchaine une série de pas.
  • le réflexe d'agrippement est également très présent (= grasping). Votre bébé sert fortement vos index placé dans chacune de ses mains, au point que vous pourrez le relever en position assise. Dans un même temps, il n'est pas capable de lâcher volontairement ce qu'il a agrippé. Le grasping est aussi présent au niveau des pieds.
  • le réflexe de marche automatique et le réflexe de grasping ne préparent ni à la marche ni à la préhension volontaire : ils doivent même disparaitre pour que ces dernières se mettent progressivement en place. Il n’est pas utile de les provoquer.
  • le réflexe de succion occupe une place à part, participant à la mise en place de la tétée qui met en jeu toutes les capacités du nouveau-né sur le plan postural, moteur et communicatif.

Deuxième mois

Au cours du 2ème mois, votre bébé commence à émettre quelques vocalises (aaa, eee…) exprimant son plaisir : ce sont ses toutes premières expressions langagières. Vous commencez à reconnaitre la signification de ses pleurs : faim, fatigue…

Il commence à soulever sa tête et exprime son plaisir en agitant bras et jambes de façon apparemment désordonnée mais en mobilisant autant la droite que la gauche.

Si vous lui souriez, il peut vous sourire en retour : la meilleure façon d’accrocher son regard est de le regarder « les yeux dans les yeux ». Il peut également suivre des yeux votre doigt ou un objet si vous les placez à bonne distance de son visage et si vous le déplacez lentement. Contrairement à ce que l’on pense, il est plus attiré par le contraste du blanc et du noir que par les couleurs vives.

Troisième mois

Aux alentours de 3 mois, les mouvements réflexes s'estompent et disparaissent pour laisser place à des ébauches de mouvements volontaires, même si ceux-ci ne sont pas encore bien contrôlés…

Il tient sa tête droite lorsqu’il est tenu dans les bras en position assise et suit du regard en tournant la tête et les yeux. La tenue de tête représente la première acquisition posturale : son dos est encore relâché (hypotonique) et n’a pas encore la force de se redresser en position assise.

Les périodes d'éveil sont plus fréquentes, il s'intéresse de plus en plus à son environnement, commençant à vous regarder de loin. Il découvre son corps et regarde ses mains qui s'ouvrent de plus en plus facilement. Il module ses « gazouillis » : il découvre ainsi un moyen d’attirer votre attention.

Au quotidien : pendant le 1er trimestre, votre bébé a besoin de contacts et de bercements sécurisants. Il sera sensible aux musiques douces, il s'intéressera aux mouvements d'un mobile placé au-dessus de son berceau et aux jouets sonores et de colorés contrastés.

Quelques questions de parents :

Vous avez aimé cet article ?

Aidez mpedia à continuer d'exister et à rester indépendant en faisant un don. Nous avons besoin de vous !

Haut de page
Experts
Article publié le 30/11/2012 Mis à jour le 31/05/2016
Mémoriser Je vous recommande l'article "Le développement psychomoteur des enfants de la naissance à 3 mois" sur le site mpedia.fr