> Bébé > Guide santé > Accidents domestiques > Accidents domestiques
Accidents domestiques
accident domestique
de Nouveau-Né à 3 ans
Mémoriser Je vous recommande l'article "Accidents domestiques : protéger au quotidien votre enfant" sur le site mpedia.fr

Accidents domestiques : protéger au quotidien votre enfant

Votre bébé n'a pas conscience des dangers qui l'entourent : quelques règles simples suffisent pour sécuriser la maison afin de lui assurer un maximum de protection.

Un bébé sous surveillance attentive

C'est la première des précautions : rien ne peut remplacer la surveillance permanente d'un adulte. Votre enfant ne doit jamais être laissé seul dans la maison, dans le jardin ou dans la voiture. Une grande personne (et non un enfant) doit toujours rester à proximité.
risque enfant

Sa chambre : un lieu pour reposer en toute tranquillité

Les premiers mois, votre bébé dort beaucoup. Il est donc important qu'il soit en sécurité dans sa chambre où il passe une grande partie de son temps.
Aérez régulièrement sa pièce et veillez à ce que la température reste aux alentours de 19°. Les animaux doivent être interdits d'accès (un chat ou un chien peut vouloir grimper dans son lit et s'allonger sur votre bébé, sans compter qu'une réaction allergique est toujours à craindre).
 
Dans son lit, couchez votre bébé sur le dos, sur un matelas ferme, sans biberon. Une simple turbulette suffit (pas d'oreiller, couverture, couette, tour de lit  ...). Attention aux lits parapluie : il faut utiliser ces lits uniquement avec le petit matelas qui est vendu avec, et ne jamais installer de matelas supplémentaire dans ces lits. En effet, les parois de ces lits sont souples et lorsque l’enfant s’y appuie, elles se déforment et bébé peut glisser entre la paroi et le matelas rajouté. Il se retrouve alors coincé entre le matelas et la paroi sans pouvoir respirer librement. 
 
Qu'il ait des jouets dans sa chambre, quoi de plus normal ? Il est important cependant qu'il n'y en ait pas dans son lit (son doudou suffit) et que tous soient homologués. De même, débarrassez-vous des jouets cassés, qui peuvent s'avérer dangereux (dès que votre bébé va commencer à tout porter à sa bouche, il peut avaler un bouton qui se détache par exemple).
 
Attention aux colliers d’ambre ou autre, le risque de strangulation existe réellement : 30 morts par strangulation par an en France. Attention aussi aux boucles d’oreilles et autres grigri, qui peuvent être dangereux.
 
Même nouveau-né, votre bébé a la bougeotte... il peut donc basculer de la table à langer. Lorsque vous le changez, pour sa toilette, restez toujours près de lui, sans le quitter des yeux et avec tout votre matériel nécessaire à portée de main : crèmes, lingettes, couches, vêtements de rechange... Vous serez plus à l'aise pour vous occuper de lui. Profitez de ce moment d'échange pour lui parler, lui sourire, le regarder, et ne permettez pas que l'on vous dérange (laissez sonner le téléphone ou la sonnette de la porte d'entrée...).
risque salle de bain

La salle de bain

Le moment du bain est un moment de plaisir pour votre enfant. Il aime barboter dans l'eau et jouer avec un aspergeur ou un animal flottant... Ce doit être un moment de détente pour lui, comme pour vous. Attention à bien surveiller la température de l'eau (avec un thermomètre adapté) : elle ne doit pas dépasser les 37° (un mitigeur avec la température préréglée permet d'éviter de se brûler). Régler la température du chauffe-eau au minimum. Se méfier aussi du robinet contre lequel il pourrait se cogner (il existe des protège-robinets gonflables).
 
Votre bébé ne doit jamais rester tout seul dans son bain jusqu’à l’âge de 3 ans, même s'il est assis dans un siège adapté ou s'il y a un tapis antidérapant. Il peut en effet se noyer dans très peu d'eau (20 cm suffisent) et sans bruit...! 
 
Prévoyez d'avoir tous les produits à portée de main – shampoing, savon, gant, etc. – et ne le quittez pas des yeux. En restant assise au bord de la baignoire, vous pouvez en profiter pour jouer avec lui, lui chanter des chansons (maman les p'tits bateaux... Un poisson rouge ayant appris...) ou lui raconter des histoires.
 
Bien sûr, évitez de laisser traîner vos ciseaux à ongles, rasoirs, produits de beauté (dissolvants, teintures...) et médicaments (ils doivent être rangés en hauteur dans un placard fermé à clefs) ainsi que vos appareils (sèche-cheveux ou rasoir électrique), qui doivent être systématiquement débranchés et rangés après chaque utilisation. Enfin, là aussi, laissez le téléphone sonner... et soyez toute à votre bébé (le papa peut aussi donner le bain et être dans la salle de bain…).

Dans le salon

Lorsque vous recevez du monde, en particulier au moment de l’apéritif, attention aux aliments de petite taille (tels que fruits, cacahuètes, pistaches, olives...). D'une manière générale, tout ce qui est petit : pièces de jouets, menue monnaie, bonbons, perles... doit être mis hors de portée. L’enfant peut « avaler de travers » avec, entre autres, le risque d’étouffement. Si vous buvez un liquide chaud (thé, café...), ne prenez pas votre bébé dans vos bras ou ne buvez pas à proximité de lui. Un faux mouvement est vite arrivé.

Bien entendu, votre enfant doit être tenu éloigné de la cheminée (s'il s'agit d'un insert, attention à la vitre brûlante !) ou de certains radiateurs particulièrement chauds. Et il faut penser à toujours débrancher et ranger le fer à repasser après utilisation.

Attention aux fenêtres ouvertes surtout si le logement se situe en étage et aux balcons : l’enfant peut se servir d’une chaise ou d’un jouet comme un tricycle pour voir ce qui se passe au dehors, avec le risque de défenestration. 

La cuisine : attention danger !

Dans cette pièce, le danger est un peu partout ! Il est donc important de veiller à ce que chaque chose soit bien à sa place : les sacs plastiques (pour les poubelles ou les courses) et les produits ménagers (qui ne doivent jamais être transvasés dans une autre bouteille) enfermés dans un placard, de préférence en hauteur.
 
Au moment du repas, veillez à bien attacher votre bébé sur sa chaise haute, et restez près de lui. Les chutes sont possibles, ainsi l’enfant peut se pousser en arrière avec la jambe en s’appuyant contre la table de cuisine trop proche. Testez la chaleur des aliments avant de les lui donner. Pour le biberon, après l’avoir bien agité, le mieux est de faire tomber quelques gouttelettes sur votre avant-bras afin de s'assurer que le lait n'est pas bouillant. De même, si vous réchauffez des plats au micro-ondes, méfiez vous de la chaleur de l'assiette (parfois brûlante) et des aliments (goûtez les avant).
 
Dès que votre enfant commence à ramper à quatre pattes, il peut vouloir toucher la paroi du four par exemple. Sachez qu'il existe aujourd'hui des fours à porte isotherme (qui reste froide) et sont donc sans danger. Lorsque vous cuisinez, ayez le réflexe de rabattre les queues de casseroles vers l'intérieur des plaques de cuisson. 
 
Enfin, si vous avez un ami à quatre pattes, surveillez ses croquettes, qui peuvent paraître fort appétissantes à votre bébé mais présentent le même danger que tous les petits objets ou fruits.

Circulation dans la maison

En grandissant, votre enfant va vouloir circuler partout. Le mieux est de se mettre à son niveau et d'anticiper sa curiosité en protégeant toutes les prises électriques qui sont sur son chemin. Il va avoir envie de monter les escaliers : tant qu'il est petit, installez des barrières de sécurité (homologuées), c'est plus prudent. Mais dès qu'il sera en âge de le faire, apprenez lui à les monter et les descendre en se tenant bien à la rampe ou en reculant (proposez-le lui comme un jeu !). Le trotteur ou youpala n’a aucune utilité pour le développement de l’enfant, au contraire, et en plus il est dangereux.
 
Ce qui pose problème c'est non seulement les chutes dans les escaliers (en France, 80% des accidents de trotteurs sont des chutes dans les escaliers, avec traumatisme crânien) mais aussi que les enfants se tiennent debout et parviennent à attraper des objets qui n'étaient pas à leur portée : tasses, casseroles, porte du four. On observe alors de nombreux cas de brûlures liés à l'utilisation des trotteurs. Plus de 75% des accidents surviennent en présence des parents. Aussi, dans de nombreux pays, cet objet de puériculture est interdit.

Dans le jardin

Comme pour la maison, votre bébé ne doit jamais se trouver tout seul dans le jardin. S'il fait une sieste à l'ombre, une moustiquaire sera utile pour lui éviter de se faire piquer par des insectes. Un peu plus grand, il prendra plaisir à gambader à son aise sur la pelouse... en sachant que vous n'êtes jamais bien loin pour veiller sur lui.
 
Soyez particulièrement vigilants si vous avez une piscine ou si vous êtes chez des amis qui en ont une. Les noyades en piscines privées concernent essentiellement les jeunes enfants. Chaque année, une centaine d'enfants meurent en France par noyade. C'est la première cause de décès par accident de la vie courante avant 13 ans.
 
Un enfant pouvant se noyer sans bruit en moins de trois minutes dans vingt centimètres d'eau, seule une surveillance active et constante des adultes permet une prévention efficace. Les enfants ont besoin d’une surveillance constante. Ne les quittez pas des yeux. Quand vous n’êtes plus autour de la piscine, fermez les portillons et barrières à clef, déroulez le volet et pensez toujours à savoir où sont les enfants.
A retenir
Pas de risque zéro

Tous les bouts de chou sont un peu casse-cous, alors n'hésitez pas à installer des dispositifs de sécurité : il y en a toute une gamme à votre disposition, des cache-prises électriques aux bloque-portes ou aux protège-coins. Tout est fait pour rendre votre maison la plus sûre possible. Même si, bien entendu, le risque zéro n'existe pas et qu'en la matière, rien ne remplace la surveillance constante d'un adulte.

Vous avez aimé cet article ?

Aidez mpedia à continuer d'exister et à rester indépendant en faisant un don. Nous avons besoin de vous !

Haut de page
Experts
Article publié le 28/09/2012 Mis à jour le 01/06/2016
Sources

http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/978.pdf

Lavaud Jean - 101 urgences pédiatriques (2e édition) ; Masson éditeur : 2006.

Lavaud Jean - Données épidémiologiques des accidents chez l’enfant. Soins Gynecol Obstet Pueric Pediatr. - 1992 Feb ; (129) : 16-7.

Lavaud J., Vazquez MP., Bordas VC., Duval C. - Animaux domestiques et accidents chez l’enfant. Arch Pediatr. - 2005 Feb ; 12(2) : 228-33.

Lavaud J., Ktari F. - Prévention et soins d’urgence des brulures chez l’enfant. Soins Pediatr Pueric - 2004 Oct ; (220) : 16-20.

Mémoriser Je vous recommande l'article "Accidents domestiques : protéger au quotidien votre enfant" sur le site mpedia.fr