> Petit Enfant > Psycho > La socialisation > Agressivité et opposition
Agressivité et opposition
Opposition
de 12 mois à 4 ans
Mémoriser Je vous recommande l'article "Apprendre à s'affirmer" sur le site mpedia.fr

Apprendre à s'affirmer

La vie en société, qui oblige à faire des compromis, entraîne inévitablement quelques frustrations. D'où parfois une opposition systématique mêlée d'agressivité. Votre enfant a besoin de se différencier, et marquer son refus est un moyen de tester sa puissance. Comment l'aider à s'affirmer tout en respectant les autres ?

Je dis "non" donc je suis

Votre enfant a découvert (vers 8 mois en général) qu'il est une personne distincte de vous. Vers 18 mois, il commence à bien intégrer cette différence, et veut la marquer. C'est sa façon de dire : « je suis moi ! Je ne suis pas toi ! ». Pouvoir dire « Non ! » est une acquisition puis une compétence importantes pour lui puisqu'atteindre cette étape témoigne de sa capacité à construire sa propre identité. En imposant ce mot, il se sent fort et s’affirme « lui ».

Avec ce non, il comprend qu'il affirme sa différence : alors il dit non à tout. Pourquoi est-ce un passage essentiel ? Parce qu'à partir de l'instant où il sait qu'il peut dire non, cela le suivra toute son existence, à chaque fois qu'il tombera sur quelqu'un cherchant à s'imposer à lui.

En disant non, il vous dit : « j'ai le droit de dire non si je n'ai pas envie. Et quand je dirai oui ce ne sera pas par soumission, mais parce que moi, j'aurai le choix de dire oui ou non ». Cette phase d'opposition est particulièrement marquée entre deux ans et demi et trois ans, et de quatre ans à quatre ans et demi (et plus tard, au début de l'adolescence, entre 12 et 14 ans). Elle peut être parfois éprouvante pour les parents !

Respecter le non de son enfant

En tant que parent, il peut vous sembler élémentaire d'obliger votre enfant à obéir. Mais l'empêcher de dire non revient finalement à l'empêcher de s'affirmer et donc de s'émanciper. Si votre enfant vous semble têtu, répétant « non ! » et ne cédant pas, il est simplement en train de chercher à s'affranchir.

La patience est donc de mise : mieux vaut prendre les choses avec philosophie et ne pas s'embourber dans une discussion interminable : « Tu dis non mais moi je dis si ! », ni chercher à piétiner ses tentatives d'opposition.

... Mais poser des limites

Pour autant, votre enfant ne doit pas s'enfermer dans un non systématique. Il a juste besoin de s'assurer que vous entendez son « non ». Mais lui aussi doit entendre le vôtre. Expliquez lui : « j'ai bien entendu ton refus, tu as tout à fait le droit de dire non, mais tu dois accepter que moi aussi je te dise non ».

En poussant votre enfant à réfléchir, vous lui permettez de choisir de dire oui, tout comme il a pu dire non. Votre enfant a besoin de limites, elles le rassurent et sont essentielles pour l'aider à se construire. Ce sont en quelque sorte les « règles du jeu » qui vont lui permettre de bien avancer dans la vie et la société.

Vous avez aimé cet article ?

Aidez mpedia à continuer d'exister et à rester indépendant en faisant un don. Nous avons besoin de vous !

Haut de page
Experts
Article publié le 02/07/2012 Mis à jour le 10/09/2015
Sources

American academy of pediatrics. Caring for your baby and young child: birth to age 5, Bantam Books. 2004. 752 pages

Mémoriser Je vous recommande l'article "Apprendre à s'affirmer" sur le site mpedia.fr

A lire « c'est en disant non qu'on s'affirme » du Professeur Daniel Marcelli aux éditions Hachette Littérature.